COVID-19 fait monter les prix des denrées alimentaires dans le monde entier

La pandémie COVID-19, avec les mesures de confinement, les restrictions de mobilité et les règles d'éloignement physique qui y sont associées, a non seulement entraîné une augmentation significative du chômage et des pertes de revenus considérables pour de nombreuses personnes, mais a également modifié les habitudes de dépenses des consommateurs et le niveau d'inflation des prix auquel ils sont confrontés. En particulier, les mesures de verrouillage ont affecté l'offre et la demande de certains produits et, partant, leurs prix.

Depuis le début de la pandémie, un nombre croissant de personnes ont perdu leur emploi ou ont été obligées de travailler moins d'heures (que ce soit à domicile ou ailleurs), subissant ainsi une baisse de leurs revenus. En conséquence, la demande de nombreux biens et services non essentiels a chuté.

La baisse initialement très forte de la demande a entraîné une diminution des prix de certains articles, comme le carburant, dans le "panier" de biens et services utilisé pour calculer l'indice des prix à la consommation (IPC). En conséquence, l'inflation des prix à la consommation s'est ralentie au niveau mondial, passant d'environ 4 % au premier trimestre 2020 à environ 2,5 % au deuxième trimestre. Les mesures de verrouillage ayant été assouplies par la suite, l'inflation des prix à la consommation s'est légèrement accélérée mais est restée inférieure au niveau pré-pandémique. En août 2020, les prix de tous les biens et services étaient en moyenne 2,7 % plus élevés qu'en août 2019.

D'autre part, en raison des perturbations de l'offre liées à la COVID-19 et de la forte demande des consommateurs qui stockent des denrées alimentaires et des fournitures médicales, mais aussi des produits de soins personnels, des produits de nettoyage et du papier toilette, les prix de ces biens ont considérablement augmenté. Comme le montre le graphique ci-dessous, la composante alimentaire de l'IPC a augmenté à un rythme beaucoup plus rapide que l'IPC global dans toutes les régions du monde. Au niveau mondial, en août 2020, les prix des produits alimentaires étaient en moyenne 5,5 % plus élevés qu'en août 2019.

L'augmentation des prix des denrées alimentaires peut avoir un impact majeur sur le niveau de vie des ménages à faibles revenus, qui consacrent généralement la majeure partie de leurs revenus à l'alimentation. Même une petite augmentation peut confronter les membres de ces ménages à des décisions difficiles. L'augmentation des prix des denrées alimentaires et les pertes d'emploi provoquées par la pandémie COVID-19 peuvent compromettre les progrès accomplis dans la réalisation des objectifs dedéveloppement durable et pourraient même provoquer des troubles sociaux.

La hausse des prix des denrées alimentaires correspond au moment où les foyers de COVID-19 se sont déclarés dans chaque région

En examinant les tendances des prix des denrées alimentaires dans différentes régions, il apparaît clairement que les prix des denrées alimentaires ont commencé à augmenter en Asie centrale et méridionale et en Asie de l'Est et du Sud-Est à partir de janvier 2020, et quelques mois plus tard dans le reste du monde. Cela peut être lié à la date des épidémies de COVID-19 dans les différentes régions : de nombreux pays asiatiques ont été touchés plus tôt que les pays d'Europe, d'Amérique du Nord et d'ailleurs.

En Asie de l'Est et du Sud-Est, l'inflation des prix des denrées alimentaires est passée de 5,2 % en décembre 2019 à 9,3 % en janvier 2020. En Europe et en Amérique du Nord, l'inflation des prix des denrées alimentaires est passée de 1,9 % en mars 2020 à 3,8 % en avril 2020, lorsque les mesures de verrouillage ont été introduites. Des tendances similaires ont été observées dans toutes les autres régions.

Méthodologie

L'indice des prix à la consommation (IPC) mesure l'évolution moyenne dans le temps des prix des biens et services qu'un ménage type consomme, tels que les aliments, les boissons, le tabac, l'habillement, le logement, les combustibles, les appareils ménagers, les transports, la santé et les télécommunications. Pour plus d'informations, voir la page thématique.

Les estimations régionales de l'inflation des prix à la consommation sont calculées comme une moyenne géométrique pondérée des indices de prix nationaux, les pondérations étant le produit intérieur brut estimé des pays respectifs en 2017 en dollars courants sur la base de la parité du pouvoir d'achat (disponible auprès de la Banque mondiale). Les estimations de l'IPC régional sont basées sur les données de tous les pays pour lesquels des séries d'IPC sont disponibles pour la période allant de janvier 2019 à août 2020.

Les estimations régionales de l'IPC et du nombre de cas COVID-19 sont calculées pour les groupes de pays officiels (régions géographiques) utilisés par les Nations Unies pour rendre compte des indicateurs des objectifs développement durable (SDG). Ceux-ci diffèrent des régions et sous-régions présentées sur ILOSTAT.

Groupement de pays du SDG Nombre de pays et territoires disposant de données IPC
Asie centrale et du Sud 11
Asie de l'Est et du Sud-Est 17
Europe et Amérique du Nord 41
Amérique latine et Caraïbes 33
Afrique du Nord et Asie occidentale 20
Océanie 7
L'Afrique subsaharienne 43
Monde 172

Les données sur les nouveaux cas COVID-19 confirmés par mois et par population sont tirées de Notre monde en données.

Inscrivez-vous à notre bulletin d'information

Tous les derniers contenus du BIT Département des statistiques vous sont envoyés une fois par trimestre.