Description de l'indicateur : Emploi par activité économique

Introduction

Cet indicateur fournit des informations sur l'emploi dans différentes activités économiques. Les informations par secteur d'activité économique sont particulièrement utiles pour identifier les grandes évolutions de l'emploi et les stades de développement. Le fait de disposer de statistiques détaillées sur l'emploi par activité économique permet de calculer la part de l'industrie manufacturière dans l'emploi total, qui a été incluse dans les indicateurs proposés pour mesurer les progrès vers la réalisation des développement durable objectifs (SDG), dans le cadre de l'objectif 9 (Mettre en place une infrastructure résiliente, promouvoir une industrialisation inclusive et durable et encourager l'innovation).1L'indicateur 9.2.2 des SDG fait référence à l'emploi manufacturier en tant que proportion de l'emploi total. Pour la liste officielle des indicateurs SDG, voir ici

ILOSTAT contient des statistiques de sources nationales sur l'emploi par branche d'activité économique, également ventilées par sexe, disponibles en utilisant à la fois des catégories agrégées et détaillées d'activité économique. ILOSTAT comprend également des estimations BIT modélisées de l'emploi par activité économique et par sexe, qui contiennent à la fois des données déclarées et imputées au niveau national, et où toutes les estimations sont nationales, ce qui signifie que la couverture géographique n'est pas limitée. De plus amples informations sur la méthodologie utilisée pour produire BIT des estimations modélisées sont fournies ici.

Concepts et définitions

L'emploi comprend toutes les personnes en âge de travailler qui, pendant une brève période déterminée, par exemple une semaine ou un jour, appartenaient aux catégories suivantes : a) emploi rémunéré (qu'elles soient au travail ou qu'elles aient un emploi mais ne travaillent pas) ; ou b) emploi indépendant (qu'elles soient au travail ou dans une entreprise mais ne travaillent pas).2Résolution concernant les statistiques du travail, de l'emploi et de la sous-utilisation de la main-d'œuvre, adoptée par la 19e Conférence internationale des statisticiens du travail, Genève, octobre 2013.

La population en âge de travailler est la population ayant dépassé l'âge légal de travailler, mais à des fins statistiques, elle comprend toutes les personnes ayant dépassé un seuil d'âge minimum spécifié pour lesquelles une enquête sur l'activité économique est effectuée. Pour favoriser la comparabilité internationale, la population en âge de travailler est souvent définie comme l'ensemble des personnes âgées de 15 ans et plus, mais cela peut varier d'un pays à l'autre en fonction des lois et pratiques nationales (certains pays utilisent également une limite d'âge supérieure).

La classification par activité économique se réfère à l'activité principale de l'établissement dans lequel une personne a travaillé pendant la période de référence. La branche d'activité économique d'une personne ne dépend pas des tâches ou fonctions spécifiques de son emploi, mais plutôt des caractéristiques de l'unité économique dans laquelle elle travaille.

Les données présentées par branche d'activité économique sont basées sur la Classification internationale type, par industrie, de toutes les branches d'activité économique (CITI). La CITI est la classification internationale de référence des activités productives. Son principal objectif est de fournir un ensemble de catégories d'activités qui peuvent être utilisées pour la collecte et la déclaration de statistiques en fonction de ces activités. La version originale de la CITI a été adoptée en 1948, et elle a été révisée quatre fois depuis lors : en 1968 (CITI Rév. 2), en 1990 (CITI Rév. 3) et en 2008 (CITI Rév. 4). Une version actualisée de la CITI Rév. 3 a été introduite en 2002 pour tenir compte des changements substantiels dans la structure économique de nombreux pays (CITI Rév. 3.1).3Pour plus d'informations sur la version actuelle de la Classification internationale type, par industrie, de toutes les branches d'activité économique (CITI Rév. 4), veuillez vous reporter au Département des affaires économiques et sociales du Secrétariat des Nations Unies : "Classification internationale type, par industrie, de toutes les branches d'activité économique (CITI), Rev.4", Documents statistiques série M, n°4 (ONU, New York, 2008).

Les statistiques sur l'emploi par activité économique sont présentées dans ILOSTAT selon les catégories de la dernière version de la CITI disponible et les catégories agrégées, sur la base du tableau de correspondance suivant :

Activité économique globaleSections CITI- Rév. 4Sections CITI- Rév. 3Sections CITI- Rév. 2
AgricultureAA, B1
Hors agricultureIndustrieFabricationCD3
ConstructionFF5
Mines et carrières ; Electricité, gaz et eauB, D, EC, E2, 4
ServicesServices marchands (commerce, transport, hébergement et restauration, services commerciaux et administratifs)G, H, I, J, K, L, M, NG, H, I, J, K6, 7, 8
Services non marchands (administration publique ; services et activités communautaires, sociaux et autres)O, P, Q, R, S, T, UL, M, N, O, P, Q9
Non classé ailleursX0

Dans les cas où les experts deBIT  traitent les microdonnées des enquêtes sur les ménages afin de produire les indicateurs publiés sur ILOSTAT, les normes statistiques internationales sont strictement appliquées pour garantir la comparabilité entre les pays. Ainsi, les données d'ILOSTAT peuvent différer de ce qui est rapporté au niveau national. L'ampleur des différences dépend de la mesure dans laquelle un pays applique les normes statistiques internationales. 

Sources recommandées

main-d’œuvre Les enquêtes sont généralement la source d'information privilégiée sur l'emploi par activité économique. Ces enquêtes peuvent être conçues pour couvrir pratiquement toute la population non institutionnelle d'un pays donné, toutes les branches de l'activité économique, tous les secteurs de l'économie et toutes les catégories de travailleurs, y compris les indépendants, les travailleurs familiaux contribuant à la famille, les travailleurs occasionnels et les titulaires de plusieurs emplois. En outre, ces enquêtes permettent généralement de mesurer simultanément, dans un cadre cohérent, les personnes ayant un emploi, les chômeurs et les personnes extérieures à la population main-d’œuvre (et donc la population en âge de travailler).

D'autres types d'enquêtes auprès des ménages et de recensements de la population pourraient également être utilisés comme sources de données sur l'emploi par activité économique. Les informations obtenues à partir de ces sources peuvent toutefois être moins fiables, car elles ne permettent généralement pas de sonder en détail les activités des répondants sur le marché du travail. En l'absence des sources susmentionnées, les enquêtes auprès des établissements ou les dossiers administratifs peuvent fournir des informations sur l'emploi par activité économique, mais elles ne couvrent pas l'ensemble de la population active occupée, ce qui exclut généralement l'économie informelle, les petits établissements et certaines activités économiques spécifiques telles que l'administration publique ou même, dans certains cas, l'agriculture.

Interprétation et utilisation de l'indicateur

À mesure que les économies se développent, les emplois sont réattribués de l'agriculture et d'autres activités primaires à forte intensité de main-d'œuvre vers l'industrie et enfin vers le secteur des services ; dans le processus, les travailleurs migrent des zones rurales vers les zones urbaines. Dans une grande majorité de pays, les services sont actuellement le secteur le plus important en termes d'emploi. Dans la plupart des autres pays, l'emploi agricole reste souvent très répandu.

La classification en grands groupes peut masquer des changements fondamentaux au sein des modèles industriels. Une analyse des statistiques de l'emploi par activité économique suivant les catégories du niveau à 1 chiffre de la CITI permet d'identifier les industries et les services individuels où l'emploi est en croissance ou en stagnation. Associées à des informations sur les offres d'emploi par secteur, les données plus détaillées, vues dans le temps, donnent une image de l'endroit où se concentre la demande de travail et, à ce titre, peuvent servir de guide aux décideurs politiques qui conçoivent des programmes de compétences et de formation visant à améliorer l'adéquation entre l'offre et la demande de travail. L'emploi dans le secteur manufacturier (CITI 4, catégorie de tabulation C, CITI 3, catégorie de tabulation D et CITI 2, grande division 3) présente un intérêt particulier pour de nombreux chercheurs. On pourrait également étudier, par exemple, comment l'emploi dans le secteur de l'hébergement et des services de restauration (CITI 4, catégorie de tabulation I et CITI 3, catégorie de tabulation H) a évolué dans les pays où le tourisme représente une part importante du produit national brut.

Il est également intéressant d'étudier les flux d'emploi sectoriels en relation avec les tendances de la productivité afin de séparer la croissance de la productivité au sein d'un secteur (c'est-à-dire résultant de changements dans le capital ou la technologie) de la croissance de la productivité résultant du déplacement des travailleurs des secteurs à faible productivité vers les secteurs à plus forte productivité. Les hommes et les femmes sont-ils répartis de manière égale entre les secteurs, ou y a-t-il une concentration de femmes dans le secteur des services ? Les femmes peuvent être attirées par des activités de services moins rémunérées qui permettent des horaires de travail plus flexibles, facilitant ainsi l'équilibre entre les responsabilités familiales et la vie professionnelle. La ségrégation des femmes dans certains secteurs peut également résulter d'attitudes culturelles qui les empêchent d'occuper certains types d'emplois.

Limitations

Un certain nombre de facteurs peuvent limiter la comparabilité des statistiques sur l'emploi par activité économique entre les pays ou dans le temps.

La comparabilité des statistiques de l'emploi entre les pays est surtout affectée par les variations dans les définitions utilisées pour les chiffres de l'emploi. Des différences peuvent résulter de la couverture d'âge, comme les limites d'âge inférieures et supérieures pour l'main-d’œuvre activité. Les estimations de l'emploi sont également susceptibles de varier selon que les membres des forces armées sont inclus ou non. Lorsque les forces armées sont incluses dans la mesure de l'emploi, elles sont généralement affectées au secteur des services. Par conséquent, dans les pays qui n'incluent pas les forces armées, le secteur des services a tendance à être sous-estimé par rapport aux pays où il est inclus.

Un autre domaine susceptible de donner lieu à des différences de mesure concerne le traitement national de groupes particuliers de travailleurs. La définition internationale de l'emploi prévoit l'inclusion de toutes les personnes qui ont travaillé pendant au moins une heure au cours de la période de référence.4L'application de la limite d'une heure pour la classification de l'emploi dans le cadre international main-d’œuvre  n'est pas sans détracteurs. Le principal argument est que le fait de classer comme employées des personnes qui ne se livrent à une activité économique que pendant une heure par semaine, aux côtés de personnes travaillant 50 heures par semaine, conduit à une surestimation grossière de l'utilisation de la main-d'œuvre. Les lecteurs qui souhaitent en savoir plus sur la mesure de la sous-utilisation de la main-d'œuvre peuvent consulter le site BIT : "Beyond unemployment :Measurement of other forms of labour underutilization ", Room Document 13, 18e Conférence internationale des statisticiens du travail, Groupe de travail sur la sous-utilisation de la main-d'œuvre, Genève, 24 novembre - 5 décembre 2008. Les travailleurs peuvent être salariés ou indépendants, y compris dans des formes de travail moins évidentes, dont certaines sont traitées en détail dans la résolution adoptée par la 19e CIST, comme le travail familial non rémunéré, l'apprentissage ou la production non marchande. La majorité des exceptions à la couverture de toutes les personnes employées dans une enquête main-d’œuvre  sont liées à de légères variations nationales de la recommandation internationale applicable aux autres statuts d'emploi. Par exemple, certains pays mesurent uniquement les personnes employées dans le cadre d'un emploi rémunéré et d'autres mesurent "toutes les personnes engagées", c'est-à-dire les employés rémunérés plus les propriétaires actifs qui reçoivent une certaine rémunération basée sur des parts sociales. Parmi les autres variations possibles des normes relatives à la mesure de l'emploi total, citons les limites d'heures (au-delà d'une heure) imposées aux membres de la famille qui contribuent avant d'être inclus dans l'emploi.5" Ces exceptions sont notées dans les notes de bas de page et/ou les champs de métadonnées des tableaux de données d'ILOSTAT. Le nombre d'heures minimum plus élevé utilisé pour les travailleurs familiaux contribuants est conforme à une norme internationale plus ancienne adoptée par la Conférence internationale des statisticiens du travail en 1954. Selon la CIST de 1954, les travailleurs familiaux contribuants devaient avoir travaillé au moins un tiers des heures normales de travail pour être classés comme employés. Ce traitement spécial a été abandonné lors de la CIST de 1982.

Les comparaisons peuvent également être problématiques lorsque la fréquence de la collecte des données varie. La période de collecte des informations peut aller d'un mois à douze mois par an. Étant donné que les variations saisonnières de toutes sortes sont sans aucun doute présentes dans tous les pays, les chiffres de l'emploi peuvent varier pour cette seule raison. En outre, des changements dans le niveau d'emploi peuvent se produire tout au long de l'année, mais cela peut être masqué lorsque les observations sont moins nombreuses.

Il est également important de noter que les différentes versions de la CITI peuvent être utilisées dans différents pays, les pays adoptant la version la plus récente à des rythmes différents. Un pays peut continuer à utiliser la version précédente même après avoir commencé une nouvelle série de données selon la version la plus récente. Bien que ces différents systèmes de classification puissent avoir un impact sur la comparabilité aux niveaux détaillés de l'activité économique, les changements d'une CITI à l'autre ne devraient pas avoir un impact significatif sur les informations pour les trois grands secteurs présentés dans ILOSTAT.

Table des matières

Normes statistiques
Voir aussi