La baisse de la part des revenus du travail

La part du revenu du travail est une mesure clé de l'inégalité et un indicateur des ODD. La part du revenu total bénéficiant aux travailleurs est en baisse au niveau mondial.
Marcel Crozet / OIT

La part mondiale des revenus du travail a considérablement diminué entre 2004 et 2017. En parallèle, la part des revenus gagnés par les détenteurs de capitaux a augmenté. Cela a des conséquences importantes, car les revenus du capital ont tendance à favoriser les personnes aisées. En utilisant le tout premier ensemble de données comparables au niveau international sur les parts de travail des pays, nous pouvons analyser son évolution mondiale.

Pendant la crise financière de 2008-2009, la part du travail a fait un bond en avant. Cela ne signifie pas que les salaires et les revenus du travail ont augmenté. Au contraire, les bénéfices - une forme de revenu du capital - ont chuté plus rapidement que le revenu du travail. Après ce sursaut temporaire, la part des revenus du travail est tombée bien en dessous des niveaux d'avant la crise. Par conséquent, en 2017, la part du PIB gagnée par le travail était de 51,4 %.

La part du revenu du travail dans le monde est en baisse.
 

Les objectifs du sitedéveloppement durable incluent la part de la main-d'œuvre comme indicateur. Pour plus d'informations sur les nouvelles estimations de la part du travail, veuillez consulter le document méthodologique.

Auteur

  • Roger Gomis

    Roger est économiste à l'unité de production et d'analyse des données du département des statistiques du BIT. Il développe et maintient les estimations modélisées du BIT.

Inscrivez-vous à notre newsletter

Tout le contenu le plus récent du Département des statistiques de l'OIT livré dans votre boîte de réception une fois par trimestre.

Défiler vers le haut
Skip to content